2

Protéger le climat,

 en réduisant la consommation énergétique,

en produisant de l'énergie locale,

en subventionnant les particuliers et les entreprises

tout en stimulant l'économie locale.


La Stratégie énergétique 2035 est la politique climatique principale de la Ville de Morges. Elle permet l’assainissement des bâtiments communaux et privés, la réduction de la consommation énergétique de l’administration, des particuliers et des entreprises, la promotion des technologies propres (pompe à chaleur, panneaux solaires, chauffage à distance, etc.) ainsi que la promotion de la mobilité douce. En ce qui concerne les particuliers et les entreprises, le mécanisme est incitatif en proposant des subventions.

Rarement donc les morgiennes et morgiens ont eu une occasion aussi simple et efficace pour protéger le climat et la planète pour nos enfants : il suffit de glisser un « Oui » dans l’urne le 15 mai 2022. Les particuliers et entreprises morgiens peuvent bénéficier en accédant aux subventions mentionnées ci-dessus à travers le Fonds d’encouragement communal.

L’impact sur votre fiscalité sera minime, même les référendaires l’accordent en parlant de « modeste » (24Heures, 20 décembre 2021 et 7 mai 2022) et que « ce point d’impôts ne va pas changer la vie des gens » (24Heures, 11 janvier 2022). Concrètement, voici une vue d’ensemble de l’impact fiscal en fonction de votre situation :

A moyen et long terme, et contrairement à ce qu'avancent les référendaires, notre proposition s'inscrit dans la stabilité fiscale sur 10 ans et même une baisse depuis 2003.

L’impôt est la façon la plus juste de financer la transition énergétique puisqu’elle prend en compte la situation de chacune. En revanche, l'effet collectif fait que cette mesure permet de dégager CHF 855'000.- par année pour le climat.

Pour vérifier le montant exacte, veuillez utiliser notre guide ici


A l’horizon 2035, la Stratégie énergétique vise à réduire 41% d’émissions de CO2 par habitant par rapport à l’année 2017, ce qui est considérable.

Vu ce qui précède, en réalité le 15 mai 2022, nous votons sur la protection climatique bien plus que sur la fiscalité.


Pour l’écologie, notre démarche permet de mieux respecter les objectifs de la Stratégie énergétique de la Ville de Morges et d’accélérer la décarbonisation de la société. Les projets ainsi réalisés contribueront à la réduction de la consommation d’énergie et à la production locale. Jusqu’à 2035, Morges veut ainsi réduire de 41% les émissions de CO2 par habitant par rapport à 2017. Les morgiennes et morgiens contribueront ainsi à la protection climatique et à la conservation d'un environnement sain pour nos enfants.


Pour les contribuables, particuliers et entreprises, la Ville pourrait élargir et augmenter les subventions accordées pour les assainissements, pour les transformations énergétiques, l’installation de nouvelles technologies, le remplacement d’appareils électroménagers et industriels, la mobilité douce (vélos électriques et traditionnels, etc.). Les subventions vont de CHF 100.- (visite-conseil pour réduire la consommation énergétique), CHF 200.- (changement d’appareils gourmands en énergie), CHF 300.- (vélo électrique ou traditionnel) jusqu’à 15'000.- (installation d’une pompe à chaleur) ou même CHF 50'000.- (nouvelle construction à haute efficience énergétique). Donc nettement plus que la valeur du point d’impôts affecté.


Pour l’économie, les PME et commerçants peuvent également accéder aux subventions par le Fonds d’encouragements. Une intervention vient d’être déposée au Conseil communal pour mieux répondre à leurs besoins. Concrètement, ils pourront en bénéficier pour la mise en place d’un plan de mobilité, pour le remplacement de machines industrielles ou d’autres mesures (changement d’éclairage, de chauffage, d’appareil énergivores, etc.) afin de réduire leur consommation d’énergie et donc leurs coûts ou encore de produire localement de l’énergie, par exemple un fitness qui équiperait ses machines de dynamos. Avec ce point d’impôts, de liquidités nouvelles à hauteur de CHF 850'000.- et 2'000'000.- pourront être injectées dans l’économie locale.


Pour la fiscalité, avec ce point d’impôts affecté, la fiscalité de Morges revient au taux global Canton et Commune qui prévalait jusqu’à 2020, à savoir 223. Cette affectation constitue ainsi une stabilité sur les 20 dernières années alors que la Ville affiche un déficit de 10 millions pour la deuxième fois de suite. Voici l’évolution du taux d’impôts à Morges :


Pour le parc immobilier, les bâtiments font partie des principales sources d'émission des gaz à effet de serre. L'assainissement des immeubles est donc un facteur principal pour la protection du climat. Il permet en outre de préserver leur valeur et de réduire les coûts de consommation énergétique. Parmi tous les bâtiments communaux ayant bénéficiés d'une analyse énergétique à Morges, seulement 3 sur 34 ont reçu l'étiquette A ou B, donc satisfaisante. Tous les autres présentent au mieux des lacunes manifestent ou sont sans recours à des énergies renouvelables. Pour consulter la situation énergétique des bâtiments communaux cliquer ici (extrait du rapport de la commission de gestion, page 112 et 113).


[1] www.vd.ch/themes/etat-droit-finances/impots/impots-pour-les-individus/calculer-mes-impots/#h2_vd_calculette_resultats